Considérer la nature pour faire renaître les territoires, par Frédéric Denhez.

Tour d’horizons "verts" à travers des territoires de France où l'environnement devient un acteur politique majeur. Conférence - échange animée par Frédéric Denhez, journaliste spécialiste des questions d'environnement. Dans le cadre du Festival des Solidarités "Le chaos, terreau des solidarités".

Sèvremont (85700)

A partir de retours d’expériences, Frédéric Denhez montre que non seulement l’environnement est passé dans le langage commun, en dépit de beaucoup d’incompréhensions, mais qu’il devient, tout doucement, un acteur politique majeur. Au sens où il est pour un nombre croissant de citoyens, d’élus et de décideurs une façon de voir le monde, de s’y projeter, afin de voir où l’on va en prenant garde à faire le moins de dégâts possibles. 
Considérer la nature et, de façon générale, les problématiques d’environnement, est un formidable levier pour agir, et surtout, pour agir au moindre coût, car les solutions fondées sur le bon sens qui permettent de pallier les affres de l’assèchement des budgets sont souvent des solutions basées sur la nature. Alimentation, énergie, économie, démocratie, éducation : revue de ce qui se fait un peu partout en France et dans le monde, entre le citoyen et l’état. Une révolution est en marche… 

Conférence animée par Frédéric Denhez, journaliste et écrivain spécialiste des questions d’environnement, chroniqueur à France Inter. 
Ch’ti de naissance, ingénieur écologue de formation, Frédéric Denhez parcourt la France pour participer à ou animer des débats, à la rencontre des gens. Il écrit depuis plus de vingt ans sur les questions d’environnement, qu’il relie entre elles selon une approche transversale. Considérant l’écologie comme une science sociale, il a longtemps enquêté pour les magazines Géo, National Geographic France et Ça M’intéresse. Dans ses trois derniers titres, il explique la société par deux bouts différents, ce qu’elle mange (L’Assiette est dans le pré/ Delachaux & Niestlé, 2017 et Le Bio, au risque de se perdre/ Buchet-Chastel, 2018) et son sol (Cessons de ruiner notre sol/ Flammarion, 2016, réédité en octobre 2018). Entre 2015 et 2016, il a également abordé le réchauffement climatique par notre rapport culturel aux changements du temps (Les colères du temps/ Buchet- Chastel), et la biodiversité et la ruralité par le biais de la chasse (Le vrai du faux/ Delachaux & Niestlé). Avec le climatologue Jean Jouzel il a également publié un manifeste, S’engager pour un monde meilleur, 10 propositions à votre portée (Flammarion, 2016), en vue des dernières Présidentielles. Pour le CPIE il a enquêté l’an dernier sur les entreprises et l’environnement en Vendée (Territoire, entreprises, environnement : rencontres entre bocage vendéen et plateau des Mauges, 2018). 


 

CPIE Sèvre et Bocage

Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement 
Maison de la Vie Rurale
La Flocellière
85700 SEVREMONT

02 51 57 77 14
contact@cpie-sevre-bocage.com

CONTACT